Les financements alternatifs

Malgré l’abondance de liquidités et le faible coût de financement des banques auprès de la BCE, il est toujours difficile d’obtenir un financement bancaire. Cette note vise à faire un tour d’horizon des moyens de financement désintermédiés.

 – Les EURO PP et US PP qui sont apparus en 2012, sont des opérations de financement à moyen long terme entre une entreprise privée cotée ou non et un nombre limité d’investisseurs institutionnels. Cette émission repose sur une documentation “définie” par une charte. Les EURO PP sont a priori non côtés et ont pour vocation à être détenus jusqu’à maturité. Aujourd’hui ils peuvent être côtés et donc échangés sous certaines conditions depuis la plateforme Euronext ” Euro Private Placement Bond”. Ce mode de financement  intéresse de plus en plus les PME/ETI car il leur permettent d’obtenir de 15 M€ jusqu’à 250 M€.

– Les fonds NOVO et NOVI, ce sont des outils de financements sous forme de prêt, d’obligation ou de prise de participation au capital qui ont été lancés par la CDC. Le nouveau fond NOVI  est doté de 300 M€ qui sera principalement affecté aux PME/ETI.

– GIAC Gestion a crée un fond obligataire qui offre aux entreprises une solution alternative de financement contribuant au financement des investissements, au financement du fond de roulement, aux opérations de croissance externe.

  – IBO (Initial Bond Offering) est lancé en 2012 par NYSE Euronext pour les PME sous la forme d’emprunt obligataire et accessible aux particuliers et investisseurs. Le ticket moyen est de 5 M€ sur une durée de 5-7 ans et la seule obligation est une publication financière allégée sur toute la durée de l’opération

– Le Crowfunding, dernière tendance dans le financement dit “participatif” mais qui est réservé aux très petites structures et pour un ticket d’opération moyen de 50 k€.