Les facteurs-clés de succès pour séduire les fonds d’investissement

La clé de la réussite, c’est la préparation. Portez une attention particulière au business plan. Cette feuille de route prospective va indiquer aux investisseurs où vous comptez aller et par quel chemin. Elle est donc capitale. Elle va également vous aider à déterminer le montant dont vous avez besoin. Inutile de lever des sommes astronomiques.

Être ambitieux, c’est bien, mais être réaliste l’est tout autant. Les investisseurs ne sont pas nés de la dernière pluie, ils repéreront à coup sûr les projections trop optimistes ou fantaisistes de votre business plan. Votre crédibilité risque alors d’en pâtir.

Quand vous êtes fin prêt, sélectionnez les fonds d’investissement les plus adaptés à votre entreprise et à votre projet. Lisez la presse, faites marcher votre réseau, fouillez le Web. Des plateformes proposent des annuaires, plus ou moins complets ou détaillés, gratuits ou payants.

Entraînez-vous à pitcher, c’est-à-dire à présenter et vendre votre projet en quelques minutes. Le Web fourmille de conseils sur le sujet.

Au premier rendez-vous, ne ratez pas l’occasion de faire une première bonne impression. Soyez réactif quant aux compléments d’information demandés. Créez des liens de confiance, tenez-les informés des évolutions de votre business. Si tout se passe bien, les différents entretiens devraient déboucher sur une lettre d’intention (term sheet). À ce stade, si ce n’est pas déjà le cas, il peut être utile de se faire accompagner pour décrypter les conséquences juridiques. Idem pour la due diligence, audit de l’entreprise en vue de vérifier sa situation, et le pacte d’actionnaires, qui va poser le cadre de la cohabitation et de la sortie des investisseurs.